L’alimentation est un secteur très gourmand en ressources, en plus de la logistique nécessaire pour la production, le transport et la distribution des aliments, l’élevage a des répercussions négatives majeures sur l’environnement. Selon une étude, le secteur de l’agroalimentaire était à l’origine de 5.2 milliards de tonnes de gaz à effet de serre en 2010.

L’accumulation de déchets liés à la consommation, notamment le plastique ont également des conséquences environnementales désastreuses. D’où la nécessité d’agir, chacun à son échelle, dans une démarche zéro déchet.

L’alimentation dans une démarche zéro déchet 

Afin de résoudre le problème des déchets alimentaires, chaque personne est capable d’agir à son échelle, et ce, à plusieurs niveaux :

Les emballages 

Manger dans une démarche zéro déchet implique un certain nombre de changements qui doivent être opérés de façon durable. La priorité est de se débarrasser des emballages plastiques qui sont très largement utilisés, au profit d’emballages en carton ou en verre. Ces deux matières ont l’avantage d’avoir des procédés de recyclage plus écologiques.

Au cours des dernières années, de plus en plus de consommateurs sont touchés par les enjeux environnementaux, les emballages recyclables, réutilisables et biodégradables sont devenus des facteurs importants lors des achats. Ce qui a fait émerger des innovations dans la conception d’emballages écologiques, et qui sont désormais proposés par un grand nombre de marques.

Acheter au fur et à mesure

En France, chaque année, 20kg de nourriture finissent à la poubelle en moyenne par foyer. Cela est principalement dû à l’achat de quantités importantes d’aliments. Il est donc important de veiller à faire ses courses en fonction de ses besoins, sur le court terme, en plus d’éviter la production de déchets, cela évite également que les aliments perdent leurs vitamines et leurs nutriments en restant trop longtemps dans le réfrigérateur.

Privilégier des produits locaux et biologiques

En privilégiant les produits locaux, on s’assure des conditions de production des aliments. La démarche zéro déchet vise à avoir un mode de consommation responsable, en choisissant des produits biologiques et écologiques. Les choix de chacun ont un réel impact sur l’environnement, une prise de conscience à ce niveau permet de tendre de façon durable vers un monde sans déchets.

Il est donc important de privilégier des produits biologiques locaux, ou au pire, nationaux, ce mode de consommation présente plusieurs avantages :

  • Un circuit court permet de moins rémunérer les transporteurs, au profit des producteurs.
  • Diminuer l’empreinte carbone liée aux transports.
  • La réduction de l’utilisation des pesticides.
  • Encourager les initiatives des producteurs locaux qui veillent à produire des produits de qualité à des prix abordables.
  • Les produits locaux et biologiques permettent de réduire considérablement les emballages plastiques.

Diminuer ou remplacer la consommation de protéines d’origine animale

L’élevage est en majeure partie responsable de l’impact négatif du secteur alimentaire sur l’environnement. Il est important de veiller à diminuer la consommation de protéines d’origine animale, ou mieux que ça, de les remplacer par des protéines d’origine végétale.

Afin d’avoir un apport suffisant en protéines, il n’est pas forcément nécessaire de consommer de la viande, certaines légumineuses ont des taux de protéines bien plus supérieurs, telle que la spiruline, qui contient 65 grammes de protéines pour 100 grammes.

Lorsque l’on veut consommer de la viande, il est préférable de s’orienter vers son boucher local, il propose généralement une viande de meilleure qualité que celle du super marché, et en apportant ses propres emballages recyclables, on évite les emballages plastiques.

Vous pouvez également aimer :